Le Triangle

Projets artistiques et solidaires

Le Triangle

Projets artistiques et solidaires

Rencontre #1 : Colette Braeckman "Mes Carnets Noirs"

Le 12 juin, le Triangle vous propose une rencontre avec la grande reporter Colette Braeckman (Le Soir) qui nous parlera de son dernier livre. « Mes carnets noirs » relate sa longue carrière, de multiples anecdotes et les coulisses de ses enquêtes.

Colette Braeckman, MES CARNETS NOIRS

L'ouvrage "Mes carnets noirs"

Grand reporter pour Le Soir, Colette Braeckman arpente la planète dès les premières années de sa carrière de journaliste. Les reportages se succèdent, Amérique latine, Asie du Sud-Est, Portugal, Corne de l’Afrique… Puis dans les années 80, elle se concentre sur le pays dont elle rêvait depuis l’enfance : le Congo devenu Zaïre, l’ancienne colonie des Belges.

Elle y couvre les dernières années du régime Mobutu, l’arrivée au pouvoir des Kabila père puis fils, les guerres successives et les drames humanitaires. Au Rwanda, elle suit toutes les étapes du génocide, depuis les signes avant-coureurs de la tragédie jusqu’à son accomplissement.

Les guerres et les drames de l’Afrique centrale lui inspirent une dizaine de livres et de nombreux articles dans la presse internationale.

Dans cet ouvrage passionnant, Colette Braeckman raconte ses années au galop, assemble le grand puzzle de sa vie d’aventurière, raconte les coulisses de ses enquêtes et ses tête-à-tête avec les chefs d’État africains et leurs modestes sujets. Avec elle, on bondit dans l’avion, on mange la poussière sur les pistes congolaises, on risque sa vie pour un bon papier.

L'auteur

Originaire d’Uccle, Colette Braeckman, après avoir entamé des études d’interprète, entre au quotidien La Cité où elle apprend « sur le tas » le métier de journaliste. En 1971, engagée au quotidien Le Soir, elle publie son premier livre, Les étrangers en Belgique (éditions Vie Ouvrière) puis est transférée au service international. Les reportages se succèdent, Amérique latine, Asie du Sud-Est, Portugal, Corne de l’Afrique puis dans les années 80, après avoir passé une année sabbatique aux États Unis grâce à une bourse Fullbright, elle se concentre sur le pays dont elle rêvait depuis l’enfance : le Congo devenu Zaïre, l’ancienne colonie des Belges. Elle y couvrira les dernières années du régime Mobutu, l’arrivée au pouvoir des Kabila père puis fils, les guerres successives et les drames humanitaires. Au Rwanda, elle suivra toutes les étapes du génocide, depuis les signes avant-coureurs de la tragédie jusqu’à son accomplissement.

Les guerres et les drames de l’Afrique centrale lui inspireront une dizaine de livres et de nombreux articles dans la presse internationale, dont Le Monde Diplomatique, qui lui vaudront d’être par deux fois, à l’Université de Liège et à l’Université catholique de Bukavu, nommée Docteur honoris causa. La publication du livre L’homme qui répare les femmes (éditions GRIP) consacré au Docteur Denis Mukwege et la collaboration au film éponyme réalisé aux côtés de Thierry Michel contribueront à la notoriété du médecin-chef de Panzi qui recevra le Prix Nobel de la paix en 1998.

Dans les colonnes du Soir, elle continue à suivre l’actualité africaine et plus particulièrement l’évolution de la République démocratique du Congo.

Réservation

Mercredi 12 juin

À 19h, nous vous convions à un souper spaghettis.

Une participation de 10€ hors boisson vous sera demandée au profit d’une association congolaise que l’intervenante présentera.

Pour un bon accueil, la réservation est obligatoire par mail à l’adresse espacedutriangle@gmail.com

Veuillez préciser :
– « Souper et rencontre » ou « rencontre seulement » + Le nombre de personnes.

À bientôt ?